13/09/2019

L'ATELIER DE MARS



LES RITES DE PASSAGE 
Vendredi 6 mars – 19h


Dès ses origines, l’humanité a instauré des rites de passage pour consacrer les différentes étapes de la vie : naissance, entrée dans le monde adulte, apprentissages, union, consécration,  quête spirituelle, mort, etc. et donnent lieu à des cérémonies spécifiques à chaque groupe : Baptêmes, mariages, enterrements, marques corporelles, épreuves, invocations lors d’engagement dans certaines fonctions (chevaliers, prêtrises, divers chamanismes, compagnons du devoir, etc.). Que les pratiques de ces rituels soient transmises au sein des communautés de siècle en siècle et de générations en générations, ou qu’elles s’enracinent dans un imaginaire plus individuel, elles puisent toutes leur force et leur effet dans la pensée magique et une approche irrationnelle du réel.

Dans nos sociétés mondialistes, ils peuvent aussi correspondre à une initiation personnelle plus ou moins encadrée, qui modifiera à jamais le champ de réalité d’un individu. Les rites de passage personnels, prennent souvent le visage d’événements inattendus qui déchirent le voile de la normalité et propulsent l’être vers d’autres dimensions de lui-même. Les épreuves diverses qui en sont les déclencheurs, prennent souvent le visage de la mort, de l’arrêt, de la perte, de la chute, de la dissolution et de la renaissance, provoquant un trouble radical au sein des repères normatifs de l'individu. 

Dans la plupart des cas, ces RITES de PASSAGE, opère selon 3 phases qui ressemblent aux étapes de la mue ou du passage de la chrysalide au papillon :
-La MORT symbolique qui implique l’arrêt de la situation antérieure et un retrait temporaire du groupe.
- Le temps de GESTATION qui se vit aussi souvent à l’écart de l’activité collective, pour permettre l’émergence de nouvelles formes.
- La RENAISSANCE ou réintégration dans le groupe avec de nouveaux attributs : nouvelle situation sociale, nouvelle connaissance, etc.

On retrouve ici la cyclicité de la Création tel qu’elle est rapportée par de nombreuses approches symboliques. Dans l’Hindouisme par exemple,  "Brahmâ, Dieu créateur de l’Univers, incarne sa manifestation, Vishnou représente sa conservation et  Shiva symbolise sa destruction". En astrologie tropicale,  on utilise des grilles de lecture similaires en faisant une analogie entre les divers états de la nature selon les saisons et les caractères humains. 3 signes sont parcourus chaque saison, le 1er signe dit CARDINAL, initialise la nouvelle saison, le signe suivant, dit FIXE, déploie son potentiel et le signe MUTABLE le désagrège.

Nous nous questionnerons lors de cet atelier, sur notre rapport à la magie naturelle dans nos vies quotidiennes (évocations, invocations, rêves, signes, synchronicités, intuition, pressentiment, rituels, etc.) mais aussi sur les événements qui ont symbolisés les grands étapes de nos destinées. 

PRÉPARATION : faire le point sur ces vécus associés au grands tournants de vie et observer notre façon de vivre l’irrationnel, la magie, le sacré dans notre quotidien.

Aucun commentaire: