20/09/2022

L’ATELIER DE NOVEMBRE

POUVOIR et TRANSMISSION GENEALOGIQUE  
VENDREDI 4 NOVEMBRE à 19h

Ce trimestre, nous nous proposons de faire le point sur notre rapport au POUVOIR, au sein de notre lien à nous même, avec l'autre mais aussi à l'égrégore familial  comme au collectif dans lequel nous évoluons.

Le 2ème volet de cette RÉFLEXION  porte sur ces situations énigmatiques qui se présentent parfois dans notre vie de façon répétitive et souvent inconsciente et qui semblent résonner avec des événements qui ont marqué nos ancêtres. Aussi, lorsque ce sera accessible au vu des connaissances déjà  obtenues par chacun, nous tisserons des fils de lumière avec l’écho qu’ils font avec nos propres bagages karmiques.  

Le temps de MÉDITATION permettra d’accueillir et de polariser les énergies subtiles dans lesquelles nous baignons, afin de fluidifier ces charges mémorielles, dans notre sillage éthérique.

L’UTILISATION DE NOTRE POUVOIR est la clé de voûte de la crise que l’humanité traverse actuellement, nous aborderons donc ce thème sous plusieurs angles afin de nous clarifier et de restaurer une posture souple et constructrice sur les chemins de nos vies.  L’humanité est depuis toujours taraudée par des problématiques d’abus de pouvoir et nous avons tous fait le long de nos parcours karmiques, des expériences d’abuseur et d’abusé, de dominant et de dominé. C’est sur ces empreintes mémorielles subtiles qui parasitent notre sillage que nous allons porter notre attention ce trimestre, afin  de les identifier consciemment, pour les fluidifier et les transcender. Devant le danger que traverse l’humanité aujourd’hui,  RESTAURER UN RAPPORT SAIN AU POUVOIR est devenu une URGENCE ABSOLUE.

     PRÉPARATION : n’hésitez pas à mener vos petites enquêtes au sein de la famille afin de rassembler le plus d’informations possibles sur les plaies de vos ancêtres…    

CONDITIONS : PAF : 15€ / apporter un met et une boisson à partager et prévenir au plus tôt de votre participation par le moyen de votre choix (SMS, Tel, Mail)

 

Aucun commentaire: